Le 21 Août sonne la fin des Jeux Olympiques de Rio 2016.
La fin des jeux 2016 rimera aussi avec l’ouverture par le CIO de La chaîne olympique. L’idée est en cours depuis 1994 et avait été soufflée par Thomas Bach, président du CIO depuis 2013.
Le but de cette chaîne est de devenir un des principaux atout du développement de l’olympisme.
Plus qu’une chaîne, c’est une plateforme digitale de contenu.
L’idée est de “partager les valeurs olympiques” et de “séduire les jeunes générations, les rapprocher du sport et de l’activité physique” selon Yiannis Exarchos, directeur général d’OBS.
Selon les chiffres, le téléspectateur moyen des jeux dépasse la cinquantaine.
La fonctionnalité et le ton de cette plateforme se voudra tendance, jeune et dynamique.
En terme de contenu, on pourra retrouver des reportages sur les athlètes, des séries, des archives mais aussi des événements en direct.
Dès le 21 Août, il y aura 2 600 contenus différents proposés aux internautes, l’équivalent de 600 heures de programme.
Le budget de la chaîne olympique s’élève à 490 millions d’euros pour les sept premières années.
Plusieurs partenaires ont déjà rejoint l’aventure. Parmi eux on peut citer Bridgestone et Toyota.