Performance en hausse sur un an pour M6 qui affiche 10,8 % de PDA pour une augmentation de 0,7 en un an et 1,2 sur un mois.

C’est la plus forte progression toutes chaînes confondues.

Frédéric de Vincelles, directeur général des programmes, dresse le bilan de la rentrée auprès de Julien Bellver pour Pure Médias.

Extrait

 de-vincellesLa rentrée télé a été marquée par beaucoup de nouveautés, notamment sur France 2. Moins sur M6. L’objectif, c’était le changement dans la continuité ?
Sur M6, il y a un constat, la chaîne est extrêmement en forme depuis début 2016, on est la seule chaîne qui progresse. De 17h à 21h, M6 est première chaîne de France. C’est historique, tous les jours, nous sommes leader sur la cible commerciale, les FRDA de moins de cinquante ans. Nous n’avions donc aucune raison de tout bouleverser. Notre objectif est d’asseoir une continuité, une stabilité autour de programmes qui marchent très bien, notamment dans l’avant-soirée. Mais il y a de nombreuses nouveautés, notamment sur le prime.

M6 réalise 10,8% de PDA en septembre, c’est +0,7 sur un an. Comment expliquez-vous ce bon résultat dans un PAF de plus en plus fragmenté ?
On progresse fortement par rapport à l’année dernière, on est meilleur cette année. Il y a vraiment un bloc programmes identifié, une offre claire, des enchaînements astucieux. On a pris certains risques, par exemple de faire une troisième saison de “La meilleure boulangerie” après une saison deux moyenne. En Angleterre, sur la saison dernière en prime, il y a eu 67% de taux d’échecs sur les nouveaux programmes lancés, 83% aux Etats-Unis ! Dans un marché dilué, c’est très difficile d’installer de nouveaux programmes, donc la tendance c’est de conforter les marques existantes. Comment faire une meilleure saison de “La meilleure boulangerie” ? On ne pouvait pas revenir avec le même programme, d’où l’idée de proposer à Norbert de nous rejoindre. On met plus de divertissement, pour se détendre à 18 heures. “Chasseurs d’appart“, c’est un succès important pour nous, une invention maison qui s’exporte partout dans le monde, douze pays ont pris des options. Notre fond de grille est très fort. Et “Scènes de ménages” fait une excellente rentrée malgré l’évolution du contexte concurrentiel.

“Qui est la taupe” et “Garde à vous“, c’est bientôt de retour ?
C’est en réflexion. Pour “Qui est la taupe“, on réfléchit à une version célébrités.

crédit photo / Sylvie Lancrenon