LE CONCEPT

Vingt enfants de 9 à 12 ans participent à un concours de connaissances très particulier. D’abord parce que tous ces enfants possèdent un quotient intellectuel supérieur à 130 (2,5% seulement de la population seraient dans ce cas).

Plusieurs disciplines sont mises en avant : la mémoire, l’orthographe, le calcul ou la culture générale.
Ces enfants, très spéciaux, devraient nous épater par leur vivacité, leur rigueur et leur acuité.
Le lauréat permettra à son collège de gagner 20 000 € au profit d’un projet éducatif.

L’émission Petits Génies, encadrée par une organisation internationale qui aide à l’épanouissement des personnes à haut potentiel (MNSEA), ne se limite pas à un concours puisque tout au long du programme, nous découvrirons aussi les familles et l’entourage des enfants. Des spécialistes décrypteront également la vie de ces enfants, leurs facilités et leurs difficultés dans la vie de tous les jours…

LE PROGRAMME

  • Diffusion : Jeudi 22 décembre à 20h55
  • Chaîne de diffusion : M6
  • Production : GTNCO
  • Format : 26 minutes

LA VIDÉO

Tia Cotant, 11 ans

À 11 ans, Tia Cotant est scolarisée en 5e au collège Jean-Giono du Beausset. Avec un an d’avance (elle a sauté son CE1), elle vient de recevoir son bulletin du 1er trimestre. Première de sa classe avec 18,80/20 de moyenne générale, elle a obtenu les félicitations… comme trois fois l’année dernière.

Sur sa participation à un programme TV: « J’avais déjà vu des enfants répondre à un questionnaire sur la mythologie et je m’étais dit que j’aimerais trop le faire. J’aime apprendre et partager mes connaissances », avoue la jeune fille.

L’équipe de M6 est venue filmer Tia dans son quotidien (à l’escalade, sur le littoral de la presqu’île de Giens, au site archéologique Olbia d’Hyères) pour justement montrer que, malgré ses facilités, elle est une enfant comme les autres.

Sur sa précocité: « Ça me donne des facilités pour apprendre, comprendre et faire plein de choses! ».

Sa maman: « Tia ne cache pas sa précocité, elle l’accepte maintenant pleinement au collège, même si elle a eu du mal à s’intégrer avec les camarades de son âge à l’école primaire ».

Tia a apprécié d’être accompagnée de son cousin à Paris. Il l’a encouragée et a bien pris soin d’elle.

« Et c’était la première fois que je prenais l’avion! », s’exclame-t-elle.

Passionnée de lecture, elle doit ce goût à sa grand-mère.

« J’ai appris à lire toute seule en une semaine, avant de rentrer au CP », se souvient-elle. Tia, qui se fait appeler « notre petite dévoreuse de livres » a eu le déclic en lisant Charlie et la chocolaterie.

Elle a aussi adoré Le Journal d’Anne Frank qu’elle a intégré dans un livre qu’elle a écrit elle-même, son deuxième: « C’est l’histoire d’une petite fille dans une bibliothèque qui va rencontrer Anne Frank, les personnages des contes de Grimm. Ça permet de faire découvrir mes livres préférés et mon lieu favori, la bibliothèque », conclut-elle.

Tia Cotant s’imagine écrivain ou soigneuse animalière dans un zoo.

source: warmatin.com