LE CONCEPT

Mac Lesggy revient sur l’histoire de la France qui ont marqué la vie quotidienne des français. Ces histoires recèlent de faits insolites mais surtout, l’émission, révèle l’héritage que la France a gardé.

« L’histoire au quotidien » partage la vie des paysans, bourgeois et artisans qui reconstitue, passionnément, l’Histoire. Ils vont aider les téléspectateurs à comprendre les évolutions et différences entre autrefois et maintenant, mais aussi l’héritage qui en découle.

Mac Lesggy n’est pas seul aux commandes. En effet, l’historienne Marjolaine Boutet l’accompagne à la rencontre des français d’antan. Le présentateur n’hésite pas à se mettre dans la peau de ses hôtes, en essayant les vêtements, en faisant la lessive ou partageant leur table traditionnelle de telle ou telle époque.

Quant à Marjolaine Boutet, elle apportera des explications permettant de faire le lien entre aujourd’hui et avant. Evidemment, de nombreux historiens viendront nous éclairer sur l’époque en question, lors de chacune des émissions.

A cela s’ajoutent des images de films, de fictions, d’infographies…

Le premier numéro s’intéresse aux Français à l’époque de Louis XIV.

LE PROGRAMME

  • Diffusion : 26 Octobre 2015
  • Chaine de diffusion : M6
  • Présentateur : Mac Lesggy
  • Production : Link production
  • Format : 100 minutes

LA VIDÉO

LE PRÉSENTATEUR

MAC LESGGY

Atlantis Television - L’histoire au quotidien : La vie à l'époque de Louis XIV

Olivier Lesgourgues, plus connu sous le nom de Mac Lesggy, est un ingénieur agronome. Il fait des études artistiques et des études marché pour le secteur de l’agronomie. En 1990, il débute sa vie professionnelle à la télévision. Il créer le projet d’un magazine scientifique, qui sera accepté par TF1.
Grâce à quoi, il anime, un an plus tard, soit en 1991, « E=M6 ».
En parallèle, Mac Lesggy a sa société de production Link Production, qui produit « E=M6 » et « Nouveau look pour une nouvelle vie ».
Grâce à son look et son comportement, Mac Lesggy est un personnage incontournable.

L’INTERVIEW

Mac Lesggy, pourquoi vous attacher au quotidien des gens du XVIIe siècle?
Parce que, si leur vie était très différente de la nôtre, ils étaient confrontés aux mêmes besoins de se nourrir, se soigner, travailler que nous. En même temps, il est intéressant de voir que certaines choses perdurent. Même si le but recherché alors n’était pas forcément le même.

Plus précisément?
Les premiers services de voirie pour sécuriser Paris sont mis en place par Louis XIV. Il fait creuser des égouts, développe l’administration pour surveiller les nobles, crée des hôpitaux pour soigner les pauvres et enfermer les simples d’esprit… Avec lui, Paris devient capitale de la mode, l’art est codifié, le théâtre devient classique…

De nombreuses reconstitutions émaillent le programme et vous-même jouez le jeu. Un goût pour le déguisement?
Non, c’est une démarche scientifique. Quand on se met dans les «habits» d’une époque, on prend conscience de détails qui changent la vie.

Ça permet de faire progresser la connaissance. La notion de bataille est très différente quand on apprend à charger un mousquet, lancer une pique de 6 mètres de long, ou porter une armure. Une femme avec les vêtements du XVIIe siècle est contrainte à des postures qui la mettent en valeur, mais la fragilisent. Ce sont les Britanniques et les Américains, plus pragmatiques que nous, qui ont commencé les reconstitutions, il y a une vingtaine d’années. Mais les Français s’y sont mis et c’est grâce à ces associations de passionnés que l’on a pu faire ainsi l’émission.

Allez-vous en proposer d’autres?
C’est l’idée… Mais tout dépend de la réaction du public.
Propos recueillis par Élisabeth Perrin pour Le Figaro.fr