LE CONCEPT

Chacun des deux présentateurs, Norbert et Jean, révélés dans « Top Chef » sont devenus de grands amis. A chaque épisode de l’émission, ils doivent relever de nouveaux défis qu’un apprenti cuisinier leur lance. Pour relever chaque défi, ils se rendent chez la personne en question, afin de l’aider pour préparer ce repas.

LE PROGRAMME

  • Chaine de diffusion : 6ter / M6
  • Présentation : Norbert Tarayre et Jean Imbert
  • Production : Studio 89 Productions
  • Format : 52 minutes

LA VIDÉO

LES PRÉSENTATEURS

NORBERT TARAYRE

norbert-jean-le-defis-atlantis-television

Norbert débute sur le petit écran dans « Top Chef » sur M6, pour la saison 3, éliminé en demi-finale. Il poursuit sa carrière professionnelle télévisuelle dans l’émission « 100% Euro », sur M6, en tant que chroniqueur pour la Coupe d’Europe de Football 2012 étant un grand fan. Toujours sur M6, ses fans peuvent le retrouver en guest dans l’émission de Valérie Damidot, « D&Co ». Très rapidement, Norbert a sa propre émission auprès Jean Imbert, avec « Norbert et Jean, le défi » où ce duo tente de relever des défis invraisemblables, comme préparer un banquet pour un baptême ou encore un mariage ou une communion, avec les restes qu’il y a dans un réfrigérateur.

En 2013, il a le rôle du passager mystère dans « Pékin Express : le coffre maudit » où il doit aider un duo durant sa course, entre Cuba, le Mexique et les Etats-Unis. La même année, il participe au programme « Ice Show », toujours sur M6, où il est coaché par Sarah Abitbol et en équipe avec Clara Morgane.

JEAN IMBERT

jean-norbert-et-jean-le-defis-atlantis-television

Jean Imbert intègre l’institut Paul Bocuse en 1999, école grâce à laquelle il effectue des stages chez Michel Rostang puis chez Antoine Westermann. Il obtient son diplôme en 2001, et commence sa carrière professionnelle chez Eric Briffard, puis Marc Meneau.
Il ouvre son premier restaurant, en 2004, qu’il nomme L’Acajou.

Il y reçoit de nombreuses personnalités telles que Johnny Hallyday, Leïla Bekhti ou encore Gérard Depardieu, JR, Robert de Niro…
Il remporte, en 2012, la troisième saison de « Top Chef ». Il co-anime son émission « Norbert et Jan : le défi » avec Norbert, finaliste de « Top Chef ».
En 2013, il présente « Recette de fou » dans l’émission « 100% Mag ».

L’interview

Entrée dans l’intimité de Norbert… Source : LeMatin

Norbert, qui êtes-vous?
Un autodidacte, enfant de commerçant, qui a envie de croire qu’on peut s’approcher des grands et aller très haut, même avec rien.

Votre tout premier souvenir?
Le Noël de mes 4 ans. Mes parents m’avaient offert un ceinturon avec deux pistolets de cow-boy.

Etiez-vous un enfant sage?
Jamais! J’étais hyperactif et créatif. J’ai causé beaucoup de souci à mes parents. Un jour que je voulais faire un garage avec des parpaings, l’un d’eux m’a échappé et je me suis retrouvé à l’hôpital, les orteils brisés.

Comment avez-vous gagné votre premier argent?
Je faisais les marchés de poisson avec mon père en banlieue parisienne. Je lui mentais en disant que je n’avais pas classe le jeudi ou le vendredi. C’était impossible à 9 ans. Ça prouve qu’on n’était pas très branché études dans la famille.

Que vouliez-vous devenir?
Je voulais être aimé, être quelqu’un qui existe pour les autres et qui fait autant pour lui que pour autrui. Gamin, je me parlais devant la glace. A 31 ans, je continue à le faire. Comme j’avais du mal à entrer en conflit avec les gens, je réglais mes problèmes à travers un miroir. Je parlais, tout seul, juché sur des palettes en bois. Je me voyais, comédien, chanteur ou chef d’entreprise.

Le vrai bonheur?
Je l’ai compris il y a 6 ans en épousant ma femme. C’est l’amour, la sincérité et le fait d’être aimé. Une fois que vous avez trouvé l’amour, rien ne vous résiste. C’est ma colonne vertébrale.

La plus belle de vos qualités?
La générosité. C’est aussi un défaut.

Votre plus grand regret?
Dans ma vie, je n’ai connu que des refus, pas de regrets. Le regret, c’est pour les gens malheureux.

Avez-vous déjà volé?
J’ai commencé par une pomme. Un pote m’a dit un jour: «T’es capable de voler un autoradio?» J’ai dit OK. Le mec est arrivé, je venais de tordre sa portière. Je suis un peu Pierre Richard quand je fais des trucs louches. La vie se charge de me rendre la monnaie de ma pièce.

Avec qui aimeriez-vous passer une agréable soirée?
Daniel Balavoine. Et chez les vivants, Christine Lagarde, pour son savoir. Elle m’attire pour ça.

Votre péché mignon?
C’est de ne pas faire à manger. ( Rires. ) Je suis un boulimique. Je peux avaler un saucisson entier, une demi-terrine de campagne, une demi-mortadelle à la truffe. Mon record, c’est 5 andouillettes grillées.

Trois objets culturels à prendre sur une île déserte?
Le «Manuel d’un guerrier de la lumière» de Paulo Coelho, un disque de U2 et le film «American Beauty» qui parle de la non-communication dans le couple.

Combien gagnez-vous par an?
Je vise les 300 000 euros cette année.

Pensez-vous gagner assez par rapport au travail fourni?
En cuisine, non. En télé, on gagne plus rapidement, mais pas plus facilement.

Qui sont vos vrais amis?
Ceux d’avant «Top Chef». Ils m’ont connu et aidé lorsque j’ai fermé mes deux restaurants. J’ai failli perdre ma maison avec ma femme et mes gosses. J’étais limite SDF.

Qui aimeriez-vous voir répondre à ce questionnaire?
Jean Imbert, le gagnant de «Top Chef» afin de savoir réellement qui il est. C’est un mur. Personne ne connaît ses sentiments. J’ai son amitié mais avec beaucoup de réserve: je ne le connais pas. J’aimerais voir s’il aurait l’honnêteté de répondre à vos questions.