LE CONCEPT

“Tout le monde joue avec la mémoire”, présenté par Nagui et Michel Cymes lors d’une grande soirée ludique et pédagogique. Différentes questions seront résolues durant cette soirée : comment fonctionnelle-t-elle ? Comment la faire travailler ? et pleins d’autres encore.
Les téléspectateurs peuvent jouer de chez eux en direct, grâce à une application mise en place à cet effet. Cela leur permettra d’évaluer leur mémoire et de la comparer à celle des autres.
Les présentateurs accueilleront quatre célébrités qui seront testées tout au long de la soirée : Teddy Riner, Léa Salamé, Christian Constant, Luce, Isabelle Gelinas et Bruno Solo. L’émission sera divisée en quatre manches qui correspondent à quatre typologies de mémoire :
– Mémoire visuo-spatiale : essayer de se souvenir de ce que l’on voit et de l’organisation dans l’espace de ce que l’on a vu
– Mémoire des mots : se souvenir des mots et dans un sens précis
– Mémoire du vécu : se souvenir des expériences que l’on a vécues
– Mémoire auditive : se souvenir de ce que l’on a entendu, en lien aussi avec la mémoire des mots

LE PROGRAMME

  • Chaine de diffusion : France 2
  • Diffusion : le mardi 21 avril de 20h55 à 23h
  • Production : Air Production et Pulsation
  • Présentateurs : Nagui et Michel Cymès
  • Format : 120 minutes

LES PRÉSENTATEURS

Michel Cymes

Atlantis Television - Tout le monde joue avec la mémoire

Michel Cymes, avant d’être présentateur à la télévision, est un chirurgien français. Il travaille, jusqu’en 2005, sur France Info où il présente “Magazine de la santé” quotidiennement ainsi qu’ “Allo Docteurs”. Jusqu’en juin 2008, Michel Cymes présente “Comment ça va bien… merci” tous les samedi.
En 2009, il co-anime avec Marina Carrère d’Encausse “Bonjour docteur”, site web.

Début 2011, il s’associe à une campagne en faveur du dépistage du cancer de la prostate.
Depuis mi-2011, Michel Cymes anime “Ça va déjà mieux” de la Mutuelle Générale, sur RTL tous les matins. Il aborde des sujets traitant de la présentation, santé ou encore de la maternité, toujours avec un ton décalé.

Nagui

Atlantis Television - Tout le monde joue avec la mémoire

Nagui débute ses études dans une prépa HEC. Il anime, avec trois amis, leur radio prénommée “Galère” dès 1981. Il est également passionné de musique. Adoles­cent, il joue de la batte­rie dans un groupe baptisé Euterpe. Il retourne voir sa famille à Cannes, où il se produit comme DJ. Il finit par abandonner ses études pour se consacrer à l’animation radio. C’est grâce à cela qu’il rentre à Radio France Nice Côté d’Azur.
En 1986, il intègre Chic FM grâce à sa rencontre avec Laurent Boyer. Il finit par quitter cette radio, pour devenir animateur sur M6, pour l’émission “Clip Dédicace”.

En 1988, remarqué par Monique Le Marcis, il est engagé sur RTL où il resteras 18 ans, avant d’être congédié en 2006. Il devient connu et célèbre du grand public, en 1990 grâce à l’émission “Que le meilleur gagne” qu’il anime. Mais aussi grâce à “N’oubliez pas votre brosse à dents” sur France 2, chaîne où a été transposée “Que le meilleur gagne”.
En 1993, il créer “Taratata”, émission musicale, produite par sa société de production, Air Productions.
Nagui quitte le service public en 1996, à cause de la polémique des salaires des animateurs-producteurs.

A partir de 2005, Nagui revient sur France 2 où il présente “Intervilles” et “Tout le monde veut prendre sa place”.
Il présente, de 2005 à 2010, et produit, la cérémonie des “Victoires de la musique”.

L’interview

Quel est le concept de «Tout le monde joue avec la mémoire»?
On va proposer aux gens de tester leur mémoire pour savoir s’ils sont plus dans la mémoire auditive, visuelle ou celle des mots. Le principe, c’est de s’amuser et de savoir dans quoi on est meilleur. Pour jouer, on peut prendre un papier et un crayon ou télécharger une grille sur france2.fr. Il y aura six personnalités avec nous sur le plateau, parmi lesquelles la journaliste Léa Salamé ou encore le judoka Teddy Riner.

Comment va s’orchestrer la présentation avec Nagui?
Nagui fera tout ce qu’il sait faire: animation du plateau avec les invités, lancement des tests, etc. Moi, je serai là pour l’expertise santé. J’apporterai la note scientifique et je donnerai des informations médicales. Le tout avec une interactivité, une complicité. On s’entend bien avec Nagui, on se connaît dans la vie.

Vous avez commencé la télé en 1991. Qu’est-ce qui a changé dans votre manière d’animer aujourd’hui
Je faisais beaucoup plus attention à l’époque car on me répétait qu’il ne fallait pas déconner à l’antenne, que j’étais médecin. Je me permets plus de choses. J’ai plus d’assurance. Ce qui me permet de me concentrer un peu plus sur le contenu.

Maintenant, vous vous lâchez! Vous faites souvent les zappings avec «Le magazine de la santé» sur France 5. C’est un défi que vous vous êtes lancé, avouez-le.
Effectivement, les zappings m’ont fait beaucoup de bien en termes de publicité et de notoriété pour Le magazine de la santé. Mais il n’y a jamais de paris entre nous.

C’est important d’apporter de la légèreté quand vous traitez des sujets de santé?
C’est primordial. La légèreté permet de rendre digeste des sujets difficiles comme le cancer. Parfois on va chez le médecin pour discuter, avoir de bonnes nouvelles aussi.

Est-ce que cela change quelque chose pour vous d’animer «Le magazine de la santé» sur France 5 ou «Tout le monde joue» en prime time et en direct sur France 2?
Allô, docteurs! ou Le magazine de la santé, c’est ma maison. Quand je fais un prime en direct avec Nagui, c’est comme si j’étais footballeur et que vous me faisiez jouer un soir avec Ibrahimovic en Champions League. C’est un petit défi professionnel pour moi. J’admire Nagui. Pour l’instant, je n’ai pas la pression. J’ai une grande confiance en lui. Enfin… Je ne vous dis pas que j’aurai pas des tachycardies pendant le générique ce mardi!

Sources : Paris match