27 escales et 2 traversées importantes – 50000 kms autour de la planète

ATLANTIS TÉLÉVISION ET YVAN BOURGNON, UN ENGAGEMENT DANS LA DURÉE.

Atlantis accompagne les exploits marins d’Yvan Bourgnon depuis plus de 2 ans. Un sponsoring à l’image du Groupe, entre valeurs fondamentales, audace, courage, passion et recherche de la performance.

Atlantis et Yvan Bourgnon, l’un des navigateurs les plus authentiques et les plus impressionnants de la voile de compétition, ont déjà partagé ensemble trois grandes aventures humaines, techniquement différentes les unes des autres, mais toutes aussi enrichissantes.

Après avoir tenté à deux reprises avec beaucoup de talent, mais pas assez de vent, une première performance en 2013, le record du tour de Corse, Atlantis et Yvan se sont lancés dans la compétition en s’alignant avec beaucoup de succès à travers l’Europe au départ des compétitions préparatoires aux Championnat du Monde, dans la catégorie Nacra F20 Carbon.

Aujourd’hui, c’est toujours sur ce même petit catamaran de sport sans habitacle ni instrument électronique que nous partageons avec lui cette incroyable aventure humaine. Défi de l’impossible que nous avons baptisé ‘’Un homme à la mer’’.

Sur un parcours de 50000 km, il a navigué uniquement à l’aide de son sextant, sans abris pour se protéger.

Après une escale à Darwin, en Australie, alors qu’il ne lui restait qu’à traverser l’océan Indien, pour boucler 80 % de son tour, son aventure s’est stoppée net le 1er août au Sri Lanka, à quelques centaines de mètres du port de Galle.

Un naufrage qui n’a marqué que la fin d’un épisode et non pas la fin de la course.
Yvan Bourgnon a fait la Route du rhum, remporté la Jacques-Vabre et bien d’autres courses au large. Il lui était impossible de s’avouer vaincu si proche du but.

Pour le dernier épisode de ce fabuleux tour du globe, il se dit bien préparé et armé d’un bateau réparé, plus puissant et plus léger pour relever le défi.

Nous serons donc avec lui tout le long de ces prochains 10 000 km de course et à l’arrivée, bien-sûr, pour l’applaudir.

Yvan Bourgnon est pour nous le marin de l’année 2015.

Yvan Bourgnon and Joris Cocaud training before the attempt of the around Corsica Island record on the Nacra F20 Carbon « Atlantis Television », Porticcio, Corsica, France.

Yvan Bourgnon and Joris Cocaud training before the attempt of the around Corsica Island record on the Nacra F20 Carbon « Atlantis Television », Porticcio, Corsica, France.

UN DÉFI D’ENVERGURE

Ouistreham Riva Bella, En avant toute, June, le Port de Caen, Le Club des Entreprises de Ouistreham Riva-Bella et Foward Sailing sont les partenaires principaux du premier tour du monde sur un voilier de sport non habitable.
Ce défi unique relevé en solitaire par Yvan Bourgnon présente un parcours de 50 000 Km incluant 27 escales.

Le parcours a été marqué en partie, par deux grandes traversées: l’Atlantique, des Iles Canaries à la Guadeloupe (2 semaines) et le Pacifique, des Iles Galápagos aux Iles Marquises (3 semaines).

Après un échouage au sud du Sri Lanka dû en partie à un problème technique, Yvan repartira au mois de mars pour finir ce défi et rejoindre les Côtes Normandes au cours du mois de juin.

Bref, une aventure encore jamais réalisée sur un aussi petit bateau. De surcroit, la volonté du navigateur est de revenir aux valeurs simples de la navigation uniquement à l’aide d’un sextant (sans GPS). La nourriture sera lyophilisée, l’eau douce fabriquée par un dessalinisateur.

23 juin 2015 : l’arrivée!

Le 24 juin 2015 à 11h30 Yvan Bourgnon achève son périple à Ouistreham. Le navigateur, salué par le public amassé sur les berges, revient après 20 mois de navigation. Entouré d’une nuée de bateaux venue à sa rencontre, il fait un tour d’honneur mérité, lui qui a bravé vents et marées pour atteindre son objectif. A 13h il entrait dans l’écluse accueilli par Romain Bail, le maire de Ouistreham Riva-Bella, puis ses deux enfants sont montés à bord de son bateau pour des retrouvailles.

Se sont les bras levés de cette victoire qui marquent une journée historique pour Yvan Bourgnon. Un homme à la mer, face à sa solitude, sur un parcours de 50 000 Km autour de la planète, navigant uniquement à l’aide de son sextant, sur une coque de noix sans aucun abri pour se protéger de tous les risques des océans…
Notre héros a réussi à boucler un défi incroyable en franchissant des obstacles qui paraissaient insurmontables.

Atlantis Television - Yvan Bourgnon - Le Défi Atlantis

Photos D. Tisserand

LA PRESSE EN PARLE

RTL.fr le 23/06/2015 par FREDERIC VEILLE

REPORTAGE – Parti depuis octobre 2013, le skipper Suisse a bouclé mardi 23 juin à Ouistreham son tour du monde à la voile sur un catamaran non habitable.

C’est les bras levés au ciel et le sourire aux lèvres qu’Yvan Bourgnon a franchi la ligne d’arrivée mardi 23 juin, peu avant 11h, au large de Ouistreham, dans le Calvados. Fatigué mais heureux, le skipper et sa « Louloutte », nom de baptême de son embarcation, ont ensuite rejoint le canal et les écluses de l’Orne pour être accueillis par une foule nombreuse, mais aussi par sa mère Suzanne et ses proches.

« J’ai tellement peur que ça s’arrête que j’ai déjà prévu de partir trois semaines sur ce bateau avec mes enfants
Yvan Bourgnon »

« Je suis heureux de revenir, de toute façon il fallait bien que je remette les pieds sur terre, que je revois mes proches et que je partage ce moment avec tous les amoureux de la nature, a-t-il lancé. Mais j’ai tellement peur que ça s’arrête que j’ai déjà prévu de partir trois semaines sur ce bateau avec mes enfants cet été. Mais ce qui va manquer le plus c’est la méditation, le silence, les moments privilégiés que l’on a pas à terre ».
Véritable exploit humain et sportif